AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ.

Partagez | 
 

 Eve & Gin | Won't you show us where your heart is ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bloody Mary
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary
Potins : 23
Atterrissage le : 01/02/2015


MessageSujet: Eve & Gin | Won't you show us where your heart is ?   Dim 15 Fév - 21:42


Won't you show us where your heart is ?
Eve & Gin
Qu’est-ce qu’ils avaient tous, à la regarder ? Ils gravitaient autour d’elle comme des chiens en rut, prêts à lui sauter dessus si elle montrait le moindre signe d’intérêt. Et Gin, lui, rageait dans son coin en les observant tous, brûlant d’envie de les démolir à coups de poings. Si l’un d’eux osait toucher à un seul de ses cheveux roux, il le défigurerait sans la moindre hésitation. Eve le rendait agressif. Pourtant, il ne devait pas s’en soucier, il devait faire comme elle, jouer l’ignorance et l’indifférence en crevant d’envie de la plaquer contre un mur lui aussi. Est-ce qu’il était aussi pitoyable que ces chiens, lui aussi ? Parfois il se le demandait. Il n’avait pas une grande estime de lui-même à vrai dire, et ignorait totalement ce que pouvait bien penser Eve. Quelle importance, ils n’étaient pas là pour ça de toute façon. S’ils étaient là, c’était pour le travail, et pas n’importe lequel. Il analysait les lieux, plissant les yeux comme il avait l’habitude de le faire, cherchant qui duper cette fois-ci. Ils étaient arrivés ici depuis quelques semaines, pas très longtemps, et déjà, il avait ramassé un bon paquet de billets. Ils étaient tous ridicules, à se méfier des gros bras aux gros tatouages, et à accorder leur confiance si facilement au gringalet étranger. Son air inoffensif était sa meilleure arme, la seule chose que ses parents avaient bien faite, semblait-il.  

Il s’approcha d’un premier groupe de filles, des étudiantes aurait-il dit, la vingtaine, et charga son plus beau sourire pour mieux les duper, ignorant à présent Eve et ces types qui lui tournaient sauvagement autour. C’était si facile de séduire, tellement simple que ça n’en n’était même plus amusant. C’était sans intérêt. Pourtant, il continuait, il plaça son bras sur les épaules d’une des jeunes filles, qui ne s’en plaignit nullement, continua de parler, de séduire comme il savait si bien le faire, et lorsque chacune d’elles eut le regard accroché à lui, il en profita pour descendre jusqu’à leur poche, discrètement, ou fouiller dans leur sac, un peu plus loin, pour attraper tout ce qu’il pouvait récupérer. C’était un salaire aléatoire, et honnêtement, si Eve n’était pas là pour l’aider il ne vivrait même pas de ça. Mais il avait bien trop de fierté pour le reconnaître évidemment. Il ne savait tout simplement pas quoi faire d’autre dans sa vie, sa passion avait disparu, si tant fût qu’elle ait existé, il avait passé tellement de temps dans l’accoutrement du voleur qu’il était incapable de décerner le déguisement du personnage. Eugene n’existait plus. Et Gin l’envahissait tout entier.

Il était concentré sur sa mission du jour, comptant bien ramener un bon tas de billets avec lui, lorsqu’en tournant la tête, il aperçut l’un des types de tout à l’heure s’approcher un peu trop près d’Evy, pire encore, poser sa main plus bas que son dos. Il bouillait déjà à l’intérieur. Il oublia soudain de réfléchir et quitta ses occupations pour s’avancer directement, d’un pas déterminé vers ce type. Voir qu’un autre la touchait, c’était insupportable. Certes, pour elle c’était un jeu, et lui aussi s’en amusait bien, se faire souffrir, c’était devenu leur occupation favorite, à croire qu’ils aimaient se réduire à néant sans jamais se quitter. Il ne supportait tout simplement pas la voir avec un autre, pas depuis cette fameuse nuit, c’était plus fort que lui. Alors lorsqu’il arriva à la hauteur de cet écœurant spécimen, il brandit son poing et le frappa sans hésiter, par surprise, alors que celui-ci profitait bien de la situation. Gin était soudain entré dans une colère noire, si bien qu’il se serait acharné sur ce type si on ne l’avait pas retenu. Des cris avaient retentit dans le bar suite à son geste, certains le regardaient avec crainte tandis que l’homme se relevait, du sang coulant abondamment de son nez. Peut-être avait-il réussi à lui casser le nez, à cet imbécile. Gin se retourna alors vers Evy, bouillonnant toujours de rage, le regard indiquant qu’il en avait assez.

Emi Burton


Now remember when I told you that's the last you'll see of me, remember when I broke you down to tears. I know I took the path that you would never want for me, I gave you hell through all the years. So I, I bet my life, I bet my life on you !
Revenir en haut Aller en bas

Bloody Mary
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary
Potins : 23
Atterrissage le : 04/02/2015


MessageSujet: Re: Eve & Gin | Won't you show us where your heart is ?   Lun 2 Mar - 22:36

Ce soir est un soir comme les autres : un soir où, avec Gin, nous sommes de sortie dans un des bars de la ville. Ne croyez pas qu'on sort tous les deux, comme un couple ou quoi, parce que c'est pas du tout le cas. Certes, il y a quelques semaines, on a été trop loin. Certes, cette nuit-là a été bien différente de toutes celles que j'avais connues jusque-là. Mais il y a un problème : chacun de notre côté, on a cette tendance à l'auto-destruction. C'est clair, je suis jalouse quand je le vois approcher de trop près d'autres filles, et je vais jusqu'à me venger en couchant avec n'importe qui.

Lui pendant ce temps, il s'amuse à séduire un groupe d'étudiantes. C'est comme s'il les envoutait. Elles ne se rendent compte de rien quand il leur vole leur fric, leurs bijoux. Trop émerveillées qu'un type aussi sexy que Gin s'intéresse à leur petite personne. Heureusement qu'on ne se contente pas que des arnaques, sinon on serait dans la rue... ! Bref, je jette souvent des regards vers lui, même si ça me rend dingue qu'il ait cette même proximité avec elles qu'il avait avec moi il y a quelques semaines.

Alors pour continuer ce petit jeu malsain, je passe toute ma soirée accompagnée de types bien plus âgés que moi, empestant l'alcool comme c'est pas permis et une lueur lubrique dans le regard. C'est certain qu'ils ne demandent qu'à me sauter... Quoi qu'il en soit, je les laisse m'approcher à leur guise, voyant bien Gin virer au rouge. Un des types, un certain Kurt, d'une bonne trentaine d'années, me tripote depuis maintenant à peu près une demi-heure. Mais là, c'est le geste de trop, Kurt pose sa main sur mes fesses et se fait plus possessif. Je ne le repousse pas, loin de là. Est-ce que j'aurais dû le faire ?

Gin arrive en furie, à croire que je lui appartiens et que je ne suis rien d'autre que sa chose. Le fait qu'il arrive à ma rescousse me fait penser qu'il y a quelques années, alors que j'étais encore avec l'odieux personnage, j'aurais aimé que quelqu'un m'évite ce mauvais traitement, ces gestes que je subissais au quotidien. Là oui, j'aurais eu besoin d'un sauveur, plus que jamais. Une main au cul, qu'est-ce que c'est par rapport à ce que j'ai enduré ? Rien, pour sûr. Mais ce n'est pas de l'avis de Gin qui, une fois arrivé à ma hauteur, balance son poing au visage de Kurt. A un moment, j'ai bien cru que Gin allait le tuer... Je ne l'ai jamais vu entrer dans une telle fureur. Qu'est-ce que je lui ai fait ? Ce jeu devrait-il cesser de suite avant de nous consumer davantage ?

Soudain, je vois du sang sur la main de Gin, et j'ai plus peur pour lui que pour qui que ce soit d'autre. J'ai beau crier et lui répéter d'arrêter qu'il continue pendant encore quelques minutes à passer Kurt à tabac. Puis il s'arrête, se retournant vers moi. Je l'attrape par la main, le prenant à part de la foule qui s'était agglutinée autour de la bagarre :

« Non mais Gin ! Qu'est-ce qui te prend bordel ??? »

Je le fusille du regard pendant quelques secondes, puis je sors un paquet de mouchoirs de ma pochette. Je prends ses mains ensanglantées dans les miennes et les essuie avec soin. Peu après, je reporte mon attention sur son visage que je prends entre mes mains pour voir s'il n'a rien. Je m'aperçois qu'il saigne à l'arcade alors je prends un nouveau mouchoir et éponge le sang délicatement. Je lâche alors d'un ton sec :

« Tu te rends compte dans quel état t'es ? J'aurais pu me débrouiller toute seule, je suis une grande fille tu sais. »


No one else like you
« Cause everyone wants someone That's one cliché that's true But since you I want no one Unless that someone's you I'm forever blue cause there's no one else like »
   
Revenir en haut Aller en bas
 

Eve & Gin | Won't you show us where your heart is ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Festival] - Paris Manga & Sci-Fi show
» Changer la vitesse du slide show flash ( en astuce )
» Slide Show
» GARMIN NUVI 670 TFM
» BMW Group au 92e European Motor Show Brussels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
always gold :: ayr city :: main street :: newton arms-