AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ.

Partagez | 
 

 louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hot Cocoa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hot Cocoa
Potins : 439
Atterrissage le : 18/01/2015


MessageSujet: louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »   Dim 25 Jan - 11:27

louys & sarafyna.
by razorblade kiss.

Skate sous les pieds, sac à dos avec le nécessaire à dessin, guitare et j’étais partie de mon petit appartement que j’arrivais tout juste à me payer. Je vivais certes de ma passion, mais j’étais très loin de gagner des milles et des cents, mon « salaire » dépendait de la générosité des gens jour après jour. Parfois ils étaient très généreux parfois beaucoup moins, alors je jouais dans quelques bars histoire d’avoir un peu plus. Jusqu’à présent j’arrivais à gérer, même si souvent mes repas se constituaient de pâte ou de soupe mais à vrai dire je m’en fichais un peu, je n’étais pas une grosse mangeuse. Alors je déambulais dans la ville, à la recherche d’un coin pour m’installer. Mais aujourd’hui tête dans les nuages, je me laissais juste porter par mes pieds et la musique qui se diffusait dans mes oreilles grâce à ces écouteurs, ce sorte de mp3 si précieux, qui m’avait été offert autrefois, elastic heart.
Ce fut cette odeur d’iode qui me ramena à la réalité du lieu où je me trouvais… Le port … Mon cœur se serra à cette vue. Les ports me faisait toujours aussi peur mais m’inspirait toujours autant. J’étais née près d’un port à Amsterdam. Mise à part les mauvais souvenirs qui s’y rapprochait, j’adorais l’odeur de cette eau salée. Cette odeur si particulière. Je regardais autour de moi et je trouvais ce paysage superbe. Cette vue superbe. Je me ressentais un peu chez moi. Je regardais autour de moi, il y avait des couples heureux. Cela me fit sourire. Je me posais sur un muret. Je posais guitare et sac à dos. J’allais prendre ma guitare, pour faire quelques accords, quand mon œil fut accrochait par un garçon. Je ne sais pas pourquoi, mais il attira mon œil. Ma tête se pencha sur le côté, ce qui voulait dire que j’étais inspirée. Je pris instinctivement, feuille et crayon et le plus naturellement, la page se noircit de traits. Il avait un appareil photo me semblait-il. Un sourire naquit au coin de mes lèvres. Bien. Bien. S’il savait manier la photo, c’est qu’il savait capter les émotions, les instants. Mon dessin prenait forme au fur et à mesure, oubliant tout le monde qui se déroulait autour de moi … Le pauvre devait se sentir épié, à force que mes yeux, le sonde ainsi.



Capitaine de mon âme
Don't tell me that I'm wrong. I've walked that road before. I left you on your own. And please believe them when they say. That it's left for yesterday. And the records that I've played. Please forgive me for all I've done
Revenir en haut Aller en bas

Tea Party
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tea Party
Potins : 66
Atterrissage le : 18/01/2015


MessageSujet: Re: louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »   Dim 25 Jan - 16:56


Il faisait froid. Le temps n'était pas très propice aux sorties, surtout pas pour Louys. Oui, c'était une des ces journées à rester emmitouflé sous sa couette avec un bon chocolat chaud posé sur la table de nuit. Mais pas de bol, Louys fut obligé de se lever. Il avait quatre heures de cours à l'université aujourd'hui. Pas très passionnant les cours en amphithéâtre, mais heureusement pour lui le temps passa vite. Très vite. Trop vite. Plus il se retrouvait dans l'enceinte de l'université et plus il se demandait qu'est-ce qu'il faisait là. Il n'avait pas envie de faire des études, Louys. Il ne savait même pas quel profession lui correspondrait le mieux. Mais au fond, tout ce qu'il voulait Louys, c'était vivre de sa passion. Alors, il s'échappa rapidement de l'université après ces quartes heures de cours, et finit par errer dans les rues de Ayr, sac-à-dos sur l'épaule comme un vrai aventurier. Il ressentait l'envie de manier son appareil photo, d'appuyer sur le bouton. Mais pas dans un parc, non, il voulait changer un peu, Louys. Alors ses pieds le menèrent prés du port d'Ayr. Du plus loin qu'il s'en souvienne il n'était jamais venu ici, pas pour prendre des photos en tout cas. L'odeur de poisson chatouillait nerveusement le nez de Louys. Il n'était pas habitué à cette odeur iodée et n'en n'était pas particulièrement fan. Sûrement parce qu'il faisait froid. Est-ce encore utile de préciser que Louys détestait le froid ? Pourtant, il n'en prit pas compte et se balada prés des quais. Rapidement, il sortit son appareil de son sac et l'enroula autour de son cou. Bien que l'odeur ne plaisait pas particulièrement à Louys, il devait avouer que la vue était intéressante. Très belle même. Ces bateaux en mauvais états pour la plupart, rendraient certainement très bien sur ses photos. Il s'imaginait même déjà l'eau resplendir sous le couché de soleil. Oui, cet endroit devrait être vraiment sublime en début de soirée. Il reviendra, Louys. Mais pour l'instant, il cherchait le meilleure angle de vue pour capturer la rivière en photo. Enfin, il posa un genoux à terre, mordilla sa lèvre et appuya enfin sur le bouton. Il répéta ce geste plusieurs fois de suite avant de se lever et de s'éloigner un peu plus loin afin de cadrer les bateaux dans son objectif. Il effectua ainsi l'opération encore une fois, genoux à terre et appareil devant son œil. Il aurait voulu entrer dans ces bateaux, Louys. Il n'y avait sûrement rien d’intéressant à voir, mais Louys, il aimait découvrir de nouvelles choses. Enfin, il retourna sa tète et se dit qu'il pourrait monter sur les murets afin de changer d'angle. Mais quelque chose vola son attention au même moment. Une jeune fille assise sur l'un des murets, tète baissé vers ce qui semblait être une feuille de papier. Elle écrivait, ou dessinait peut-être. Il la vit cependant relever plusieurs fois la tète vers lui, avant de se remettre à son travail. Un sourire s'esquissa sur ses lèvres, il était intrigué Louys. Il profita alors que le visage de la jeune fille soit baissé pour s'avancer vers elle, sa machine toujours suspendu à son cou. Louys s'arrêta à quelques mètres du muret et attrapa finalement l'appareil entre ses mains, afin de prendre la jeune blonde en photo. C'était plus une manière de la surprendre qu'autre chose, elle semblait si concentrée. Elle lui ressemblait un peu, au fond. Lui aussi, lorsqu'il était enfermé dans sa bulle, rien ni personne ne pouvait le déranger. Il attendit que ses prunelles se posent sur lui avant de finalement prendre la parole. « Soit je suis juste très beau, soit t'es une psychopathe qui veut voler mon identité ». lança-t-il, un sourire aux lèvres. Il plaisantait Louys, mais espérait tout de même que la jeune fille comprenne son humour et ne le rejette pas avec une remarque désagréable. Il attendit sa réponse quelques instants avant de finalement sauter sur le muret afin de prendre place à ses côtés. « Toi aussi, tu profites de la vue ? »
Revenir en haut Aller en bas

Hot Cocoa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hot Cocoa
Potins : 439
Atterrissage le : 18/01/2015


MessageSujet: Re: louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »   Dim 25 Jan - 17:37

louys & sarafyna.
by razorblade kiss.

J’étais dans mon dessin, dans mon inspiration. Concentré. Ce garcon avec son appareil, je ne serais décrire, vraiment, mais il avait ce quelque chose qui, qui fait que je voulais le dessiner. On ne rejette pas l’inspiration. C’était peut-être son appareil photo autour de son cou, en train de chercher les meilleurs angles pour faire ses photos. Je ne sais pas. Le monde autour n’existait plus, l’odeur de l’iode dans le nez, agréable sensation, il n’y avait plus que ce garçon et son appareil, sans oublier le paysage autour, qui était superbe. Ces vieux bateaux. J’aimais les ports, j’aimais les bateaux, j’aimais cette odeur. Le temps froid ne me dérangeait pas. Mes doigts continuaient de noircir cette feuille blanche. Je me pinçais régulièrement la lèvre inférieure, dans mon intense concentration. Je détestais l’imperfection dans ce que je faisais et ce dessin devait être parfait. On me connaissait pour ma musique, ma voix, ma guitare, mais pas réellement pour mon dessin. Le dessin c’était pour moi. C’était mon petit secret à moi. J’aimais mettre sur papier un instant présent, un paysage, n’importe quoi, qui pour moi valait la peine que je m’y attarde un moment. Je n’aimais pas qu’on regarde mes dessins, car au final je leur trouvé toujours un truc qui allait pas, un trait pas droit, un œil pas assez arrondi, une montagne trop plate … Et je ne souhaitais montrer aucunement un dessin qui avait des défauts.
J’étais tellement absorbé, que je n’avais pas même pas remarqué, que l’inconnu que j’étais en train de dessiner, m’avait repéré. Je ne les sus, que quand je relevais le regard et que je ne le vit plus au fond, mais bel et bien prêt de moi. « Soit je suis juste très beau, soit t'es une psychopathe qui veut voler mon identité » . Un petit sourire gêné naquit sur mes lèvres. Oups. Là c’était vraiment gênant. Je repliais mon cahier de dessin contre ma poitrine afin qu’il ne puisse rien voir. Puis je pris la parole. « Désolé … Rassure toi je ne suis pas une psychopathe et je ne compte pas voler ton identité … Tu … Tu m’as juste … inspiré! ». Une petite grimace gênée. Il grimpa à côté de moi sur le muret. Je le laissais faire. Mon cahier toujours collait contre ma poitrine, à l’abri dans mes bras. « Toi aussi, tu profites de la vue ? » . Je commençais par hocher la tête. Oui. Même si je détestais mon passé, même si ce port-là n’avait rien à voir avec le mien. J’avais parfois besoin de me rappeler un peu d’où je venais, pour m’apercevoir du chemin et la fierté que je pouvais avoir, d’en être arrivé là. C’était important. Alors je répondis. « J’adore les ports … l’odeur, l’air … la vue oui. ». Je laissais quelques secondes de silence avant de reprendre en le regardant. « Je comptais faire un peu de guitare mais … tu m’as inspiré avec ton appareil photo … ». Un petit sourire en coin. Mes mains me démangeaient de le finir. Ma main possédant le crayon battait une sorte de rythme sur ma jambe.




Capitaine de mon âme
Don't tell me that I'm wrong. I've walked that road before. I left you on your own. And please believe them when they say. That it's left for yesterday. And the records that I've played. Please forgive me for all I've done
Revenir en haut Aller en bas

Tea Party
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tea Party
Potins : 66
Atterrissage le : 18/01/2015


MessageSujet: Re: louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »   Sam 31 Jan - 13:26



Alors qu'il était à quelques mètres de la jeune fille, Louys empoigna son appareil photo entre ses mains et le positionna devant son œil gauche. Elle était belle cette fille plongée dans son œuvre. Elle était tellement concentrée qu'elle n’aperçut pas Louys s'approcher. Rapidement, il appuya sur le bouton et l'instant présent se figea dans le temps. La machine émit un léger bruit, volant ainsi l'attention de la jeune blonde vers Louys. Elle releva la tète et un sourire s'esquissa  sur les lèvres du brun. « Soit je suis juste très beau, soit t'es une psychopathe qui veut voler mon identité » dit-il en référence aux coups d’œil qu'elle lui avait jeté précédemment. « Désolée… rassure toi je ne suis pas une psychopathe et je ne compte pas voler ton identité… tu... tu m’as juste … inspiré ! » répondit-elle comme pour se justifier. Elle semblait gênée, ce qui amusa Louys. « Oh c'est pas souvent qu'on entend ça. Ravie de t'avoir inspiré dans ce cas. » ajouta-t-il avant de laisser échapper un léger rire. Il ne tarda alors pas bien longtemps avant de la rejoindre sur le petit muret. « Toi aussi, tu profites de la vue ? »  Elle hocha la tète délicatement avant de répondre. « J’adore les ports… l’odeur, l’air… la vue oui. ». « Je ne suis pas particulièrement fan de l'odeur de poisson mais c'est vrai que ce port a quelque chose... d'intrigant. » Quelque chose de beau. Quelque chose de déroutant. Quelque chose de fascinant. Peut-être était-ce parce qu'il n'avait encore jamais photographié ce genre de paysage que Louys ressentait ce sentiment. « Je comptais faire un peu de guitare mais… tu m’as inspiré avec ton appareil photo… » dit-elle en arrachant Louys de ses pensées. Effectivement, une guitare était posée à côté d'elle. Un nouveau sourire naquit alors sur les lèvres de Louys. « C'est la première fois que je viens ici. Heureusement que je trimbale souvent mon appareil avec moi sinon je m'en serai voulu de ne pas avoir pu photographier le paysage.» dit-il en retournant son visage vers la rivière avant de reposer ses yeux sur la jeune fille, attiré par le mouvement frénétique de son crayon. Elle avait collé son cahier contre sa poitrine. Peut-être ne voulait-elle pas que Louys pénètre dans sa petite bulle. « Euh... désolé, je te dérange ? » Il savait ce que c'était d'être dérangé par quelqu'un ou quelque chose alors que l'on est plongé dans notre monde. « Je te propose un truc. Tu me montres ton dessin, et je te montre la photo que j'ai prise de toi, ok ? » ajouta-t-il en secouant l'appareil dans sa main. « Au fait, moi c'est Louys. ».
Revenir en haut Aller en bas

Hot Cocoa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hot Cocoa
Potins : 439
Atterrissage le : 18/01/2015


MessageSujet: Re: louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »   Sam 31 Jan - 17:30

louys & sarafyna.
by razorblade kiss.

L’inspiration, il faut toujours écouter son inspiration, ce qui fut le cas-là maintenant, sur ce port, avec ce garçon. Mon crayon s’était agité sur cette feuille blanche, délaissant ma guitare, ce pour quoi j’étais venu ici à la base. En relevant le regard, je m’étais aperçu qu’il était tout près de moi, au lieu d’être là-bas. J’étais donc toute gêné, me justifiant comme je pouvais sur le fait qu’il m’avait inspiré. Il y a des fois où je pouvais me montrer très rigolote et ouverte. Puis d’autre fois beaucoup plus gêné et réservé. « Oh c'est pas souvent qu'on entend ça. Ravie de t'avoir inspiré dans ce cas. »  . Je laissais un sourire se dessinait sur mes lèvres. Il s’installa sur le muret à côté de moi. Je serais encore plus fort mon bloc de dessin contre ma poitrine. Il me demanda si je  profitais de la vue. Il était évident que oui. Puis j’appréciais les ports en général, cette odeur atypique, j’aimais. Ce que je lui confiais d’ailleurs. « Je ne suis pas particulièrement fan de l'odeur de poisson mais c'est vrai que ce port a quelque chose... d'intrigant. » . Je laissais échapper un petit rire. C’est vrai que l’odeur de poisson n’était pas forcément agréable, mais j’y étais habitué, je crois que mon nez ne le sentait même plus vraiment. Et le port d’Ayr, était très beau, avec ce beau paysage arrière typique de l’Ecosse. Ce port ci avec quelque chose de magique. A l’appartement j’avais une tonne de dessin d’ici, même un tableau. « Je suis née prêt d’un port, alors l’odeur de poisson ne me dérange pas ! Ce port-là à quelque chose de magique, avec les bateaux, le paysage ! ».

J’étais quand même assez gêné qu’il m’ait remarqué en train de le dessiner. Et le fait que je n’arrivais pas réellement à me justifier, juste à lui répéter qu’il m’avait inspiré. Ce n’était vraiment pas top tout cela. « C'est la première fois que je viens ici. Heureusement que je trimbale souvent mon appareil avec moi sinon je m'en serai voulu de ne pas avoir pu photographier le paysage.» . Il n’était jamais venu ici ? Sérieusement ! Alalala … Je le regardais avec de gros yeux. Puis un sourire en coin vint se poser sur mes lèvres. « Je comprends que tu t’en serait voulu ! C’est une chance pour toi ! C’est certainement un des plus beau paysage que j’ai pu voir ! ». Un sourire se posant délicatement sur mes lèvres. Ma main tapant ma jambe avec mon crayon. Je n’avais pas fini. A vrai dire il devait manquer deux coups de crayon. Mais en perfectionniste ça me perturbais de savoir cela. « Euh... désolé, je te dérange ? » . Je fis non de la tête. Mais en fait, oui un petit peu, enfin, à moitié. Après tout c’était moi qui l’épier depuis dix bonnes minutes, alors c’était normal qu’il vienne me voir. « Je te propose un truc. Tu me montres ton dessin, et je te montre la photo que j'ai prise de toi, ok ? » . Je regardais mon bloc de dessin, son appareil photo. Bloc de dessin, appareil photo. Appareil photo, bloc de dessin. Entre mes hésitations, j’entendis qu’il s’appelait Louys. Louys d’accord. Son prénom s’installa dans mon esprit. Mettant ainsi un nom sur son visage. Mon dessin se retrouva avec un prénom. Mon regard finit par se poser sur lui. Sur Louys. Je me pinçais la lèvre inférieure. Puis finalement. « Sarafyna. Mais ne t’embête pas trop tu peux le raccourcir ». Personne ne m’appelait Sarafyna. La plupart m’appelait Sara. Sauf Andy qui m’appelait Nana. « Je n’ai pas vraiment fini mon dessin… ». Puis je soupirais pour finalement lui tendre mon bloc de dessin. Après tout je voulais voir la photo qu’il avait de moi. Dieu seul sait ce qu’il pouvait en faire, autant que j’en sois satisfaite. Je ne le connaissais pas faut dire. « Tu fais de la photo depuis longtemps ? ». Ma curiosité qui commençais à apparaître et je commençais à me détendre réellement.





Capitaine de mon âme
Don't tell me that I'm wrong. I've walked that road before. I left you on your own. And please believe them when they say. That it's left for yesterday. And the records that I've played. Please forgive me for all I've done
Revenir en haut Aller en bas

Tea Party
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tea Party
Potins : 66
Atterrissage le : 18/01/2015


MessageSujet: Re: louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »   Mer 11 Fév - 15:41


Les pieds de Louys n'avaient jamais foulé le sol du port d'Ayr. Quelle tragédie se répétait-t-il, notamment lorsque la jeune blonde posait des mots sur cette beauté intrigante qui émanait du port. L'odeur, l'air, la vue... elle avait raison et Louys ne put que confirmer ses propos, non sans ajouter qu'il n'était pas encore vraiment habitué à l'odeur de poisson. « Je suis née prêt d’un port, alors l'odeur de poisson ne me dérange pas ! Ce port-là a quelque chose de magique, avec les bateaux, le paysage ! » Encore une fois elle posait des mots ce que Louys s'évertuait à photographier. Les bateaux principalement. Oui, il aurait aimé monter dans un de ses bateaux qui ne voguaientt sûrement plus vraiment. Il était d'ailleurs impressionné par son interlocutrice qui était né prés d'un port. Lui, n'avait connu que la grande ville de Londres avant d'arriver en Ecosse, il était étranger à cette ambiance. « Ouaw, ça doit être sympa de grandir prés d'un endroit comme celui-là. Moi j'ai toujours été habitué à la grande ville, alors c'est assez différent. » expliqua-t-il avant de lui avouer qu'il n'était jamais venu ici. Elle ouvrit alors ses yeux en grand, signe de son étonnement, ce qui décrocha un timide sourire à Louys. Pour le coup, il avait véritablement l'impression de passer pour un inculte de première. Enfin, elle prit la parole. « Je comprends que tu t’en serait voulu ! C’est une chance pour toi ! C’est certainement un des plus beaux paysages que j’ai pu voir ! ». « Mais je suis sûr que le port doit être encore plus beau la nuit. Enfin, juste avant le couché du soleil tu vois. Ça donnerait vraiment de belles photos ! » dit-il en tournant son visage vers la rivière, son sourire s'agrandissant. Il s’imaginait déjà les différentes nuances de couleurs se refléter dans l'eau. Louys, romantique ? Il dirait plutôt, passionné. Un bruit arracha alors Louys de ses pensées, reportant ainsi son attention sur la jeune blonde et remarqua le mouvement frénétique de son crayon. Il lui demanda alors si sa présence la dérangeait, ce qu'elle répondit pas un non de la tète. Louys se dit alors qu'elle devait être trop polie pour lui répondre positivement. Louys savait qu’après tout, il avait la fâcheuse habitude d'être un peu trop envahissant. Il proposa alors à la jeune fille de lui montrer son dessin en échange de la photo qu'il avait prise d'elle il y a quelques instants. S'en suivit alors d'une longue réflexion de la part de son interlocutrice dont les mimiques amusaient fortement Louys. Il n'attendit alors pas bien longtemps avant de se présenter, autant faire connaissance jusqu’au bout. « Sarafyna. Mais ne t'embête pas trop tu peux le raccourcir ». Sarafyna, donc. C'est beau pensa Louys. Surtout très peu commun par rapport à son propre prénom.Il put alors mettre un nom sur sa photographie, même si la jeune fille du port pourrait tout aussi bien aller. « Je n’ai pas vraiment fini mon dessin… » elle prit alors la parole, et tendit instantanément son bloc à dessin vers Louys. Elle n'avait pas fini ? Pas très étonnant après tout, il était venu la déranger. « Attends ! » Il avança alors sa main vers le bloc à dessin, et le retourna de façon à ce qu'il ne puisse pas voir la face crayonnée. « Hum... écoute. Tu n'as qu'à le finir chez toi, pendant ce temps là je développe la photo de mon côté, et quand tu as terminé ton dessin, on aura qu'à faire l'échange. Tu en penses quoi ? » annonça-t-il en haussant les sourcils, fier de sa solution. Il connaissait très bien ce sentiment d'insatisfaction,  Louys, alors il ne pouvait pas se résoudre à forcer la jeune fille à lui montrer une œuvre inachevée.

« Tu fais de la photo depuis longtemps ? » demanda-t-elle alors, curieuse. Louys prit quelques secondes de réflexion avant de finalement lui répondre. «  Depuis que je suis petit en fait. Enfin, si tu appelles faire de la photo les appareils en plastiques qu'ont les gamins, alors oui, j'en fais depuis que je suis petit. » expliqua-t-il en laissant échapper un rire. « Mais, plus sérieusement, depuis une dizaine d'année je pense. Et toi alors ? Tu fais du dessin depuis longtemps ? De la guitare aussi ? » demanda-t-il en désignant l'instrument de ses yeux.


i could show you incredible things. ♡ fucking face.
Revenir en haut Aller en bas

Hot Cocoa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hot Cocoa
Potins : 439
Atterrissage le : 18/01/2015


MessageSujet: Re: louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »   Jeu 12 Fév - 13:32

louys & sarafyna.
by razorblade kiss.

« Ouaw, ça doit être sympa de grandir prés d'un endroit comme celui-là. Moi j'ai toujours été habitué à la grande ville, alors c'est assez différent. »  . Effectivement cela devait être assez différent. Si seulement il connaissait toute l’histoire. Un sourire en coin apparu sur mes lèvres. « En effet cela doit être assez différent ! ». J’en restais là sur mes propos. Je ne le connaissais pas encore assez pour lui raconter ma vie à Amsterdam. Par contre j’étais toute choqué et halluciné qu’il n’était jamais venu ici au port d’Ayr. Comment pouvait-on passer à côté de cet endroit merveilleux ? C’était impossible. C’était certainement un des premiers endroits que j’avais visité en arrivant ici.  « Mais je suis sûr que le port doit être encore plus beau la nuit. Enfin, juste avant le couché du soleil tu vois. Ça donnerait vraiment de belles photos ! »  . Je hochais vigoureusement la tête. Il avait totalement raison. La nuit l’endroit était mille fois plus joli. Toute cette période du coucher du soleil jusqu’à la nuit complétement tombé. « Je te confirme il est encore plus beau à ce moment-là de la journée. Avec les lumières, le reflet du coucher de soleil dans ces eaux salées, les couleurs si différente ! Tout est beaucoup plus beau et différent à partir du coucher du soleil ! ». Et je ne mentais pas. N’importe quoi était plus beau au coucher du soleil, c’est pourquoi j’adorais vagabonder parfois la nuit. On voyait tout si différemment, la vie n’était pas vraiment la même. Les choses prenaient un autre sens.

Il me demanda s’il me dérangeait, bon ok mon crayon tapant sur ma jambe, reflétait tout le contraire du non que je lui annonçais. Je détestais ne pas finir quelque chose et le dessin n’était pas fini. Non il ne me dérangeait pas vraiment un petit peu peut être. S’il était arrivé un peu plus tard, cela aurait été beaucoup mieux. Mais j’avais qu’à faire plus attention en le regardant toutes les deux minutes, il avait dû se sentir épier, et tout naturel qu’il vienne me voir. Il me proposa ensuite une sorte d’échange. Mon dessin (son dessin), contre sa photo (ma photo). D’accord, d’accord. Il avait une photo de moi. J’étais tiraillé dans tous les côtés, à me demander ce que je devais faire. Une très longue hésitation, dans laquelle je pu connaître son prénom. Louys. Un nom sur un visage. Un nom sur une inspiration. Un nom sur un dessin. Un nom sur une personne. Un nom. Je finis par me présenté à mon tour. Et surtout je finis par prendre une décision. Enfin. Je lui tendis mon bloc de dessin en lui signalant qu’il n’était pas finit. « Attends ! » . Surprise, je le vis avancer sa main, retourner le bloc afin de ne pas voir le dessin. Je me demandais sérieusement ce qu’il était en train de faire. Il y a deux secondes il voulait voir et maintenant il retournait le dessin afin de ne pas le voir. Etonnant. « Hum... écoute. Tu n'as qu'à le finir chez toi, pendant ce temps là je développe la photo de mon côté, et quand tu as terminé ton dessin, on aura qu'à faire l'échange. Tu en penses quoi ? » . Je haussais un sourcil. Et finalement je lui offris un sourire. Je repris aussitôt mon bloc de dessin que je rangeais dans mon sac à dos. « D’accord, je suis d’accord ! Cela me paraît être une très bonne idée ! Je t’avoue que je n’avais pas trop envie que tu vois quelque chose d’inachevé. ». Je déchirais un bout de papier sur une autre feuille, sur laquelle je griffonnais mon nom et mon numéro de téléphone. « Tient mon numéro et ne crois pas que je le donne à tous les inconnus que je dessine hein ! C’est juste que je veux voir la photo que tu as de moi et que tu mérites d’avoir ton dessin aussi ! ». Un sourire amical traversa mon visage et je lui tendis le bout de papier.

Je m’intéressais ensuite à savoir depuis quand il faisait de la photo. Mon côté curieuse ressortant. Après un temps de réflexion il prit la parole. «  Depuis que je suis petit en fait. Enfin, si tu appelles faire de la photo les appareils en plastiques qu'ont les gamins, alors oui, j'en fais depuis que je suis petit. » . Il laissa échapper un petit rire. Et je le suivis riant avec lui. Je l’imaginais bien tout gamin avec son petit appareil en plastique. Il devait être tout mignon. Une passion souvent née avec nous et demeure en nous. « Mais, plus sérieusement, depuis une dizaine d'année je pense. Et toi alors ? Tu fais du dessin depuis longtemps ? De la guitare aussi ? » . Donc cela faisait un moment qu’il en faisait. Et cela j’en suis certaine devait ce voir dans ses photos. Dans sa technique. « Je t’imagine bien avec ton appareil en plastique tout gamin ! Mais plus sérieusement c’est vraiment chouette comme art et je suppose que tout comme le dessin ou autre cela demande de la technique et je suis sûr que tu fais de superbe photo même si je ne te connais pas ! Mais rien qu’en te regardant faire tout à l’heure j’ai bien remarqué que tu aimais beaucoup cela ! ». Je laissais un petit temps de pause. Avant de reprendre. « Je dessine depuis que je suis en âge d’avoir un crayon dans les mains, c’était ma façon à moi de m’évader, de sortir du monde dans lequel je vivais ! ». C’est vrai à Amsterdam ma vie n’était pas rose et le dessin m’a permis de m’évader dans ce monde-là, le temps d’un instant, d’un dessin. Je regardais ensuite ma guitare. « La guitare est arrivé bien plus tard, j’en fais que depuis quatre ans et demi elle a été ma bouée de sauvetage ! ». Je posais mon regard sur lui avec un petit sourire posé.





Capitaine de mon âme
Don't tell me that I'm wrong. I've walked that road before. I left you on your own. And please believe them when they say. That it's left for yesterday. And the records that I've played. Please forgive me for all I've done
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

louys&sarafyna ♣ « Il n’y a que les passions qui puissent élever l’âme aux grandes choses. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» This-Is-It _ Le forum qui déchaîne les passions [Accepté]
» Présentation d'Hermione Granger
» [Toutes les créas' sont là ;) ] Une Pomme qui tombe du Ciel /0w0\
» [résolu]Affichage des noms de villes nuvi 1490
» Connectivité limitée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
always gold :: ayr city :: alloway :: port-