AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ.

Partagez | 
 

 JAY. perfection is a disease of a nation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: JAY. perfection is a disease of a nation   Mar 20 Jan - 19:54


 
 
 
 

 
Jay Analeigh Halloway
   it can get ugly before it gets beautiful
 
these little things : ELLE NE PARLE PAS BEAUCOUP MAIS SAIT CE QU’ELLE VEUT – Elle n’a jamais été très bavarde. Elle est d’ailleurs très calme à la limite de l’antipathique quelques fois. Jay n’aime pas se mettre en avant ni être le centre d’attention. Cependant elle sait ce qu’elle veut. Elle est ambitieuse, pas ce genre d’ambition démesurée et intéressée. Non, Jay c’est plutôt l’ambitieuse passionnée qui aime ce qu’elle fait. Elle est maladroite certes, un peu tête en l’air quelques fois, mais elle sait où elle va.
JAY N’A CONNU QU’UN SEUL AMOUR DANS SA VIE – Lorsqu’elle était encore à l’université, un travail à effectuer dans le cadre de ses études de journalisme l’a amené à croiser le chemin d’Ethan. Elle a passé quelques semaines à ses côtés à l’interroger, à suivre ses moindres faits et gestes et ils sont tombés amoureux. C’était aussi simple que cela. Ethan n’était pas un garçon comme les autres ; il était amputé des tibias et portait des prothèses. Leur idylle a duré deux ans ; elle s’est terminée lorsque le jeune homme trouva la mort sur la table d’opération qui devait pourtant lui offrir une vie meilleure. Jay ne s’en est jamais vraiment remis.
JAY AIME LA SIMPLICITÉ« Je me demande quel genre de garçon poserait ses yeux sur une demoiselle qui prend si peu soin d'elle. » Elle ne compte plus le nombre de fois où elle a entendu cette phrase, tant sa mère la lui répétait. L’apparence, certains en font une priorité. Quant à Jay, son apparence reflète bien sa façon d’être et de vivre. Ça n’est pas vraiment ce genre de fille sur lequel on se retourne dans la rue. Elle ne cherche d'ailleurs pas à attirer l'attention ; elle aimerait bien passer inaperçue. C’est souvent la même chose : débardeur, jean ou short, et converse … Sophistiquée, elle ne l’est pas, coquette, encore moins. Elle aime la simplicité, peu importe si cela dérange.

story of my life : Elle est née à Adélaïde en Australie ◊ Elle est la cadette d’une fratrie de deux enfants ◊ Jay a un frère, Will, qui a deux ans de plus qu’elle ◊ Elle a grandi dans un milieu modeste ; son père est instituteur et sa mère gérante d’un restaurant karaoké ◊ Jay a toujours eu du mal à comprendre ses parents et se sent d’ailleurs incomprise par ceux-ci ◊ Ils sont plutôt excentriques, et elle c’est la fille réservée ◊ Elle a toujours eu envie de ressembler à son frère très sociable qui a beaucoup d'amis ◊ La jeune Halloway a eu quelques problèmes de sous poids étant plus jeune, problèmes qui ne sont d’ailleurs pas totalement résolus ◊ Jay a grandi avec un appareil photo dans les mains, à capturer tout ce qu'elle voyait ◊ Elle a suivi des études de journalisme à l’université de Melbourne ◊ Elle était en couple avec Ethan, un garçon handicapé, qui était passionné de course à pieds ◊ Son petit ami est mort deux ans plus tard lors d’une opération qui s’est mal déroulée ◊ Jay a vécu une période très difficile suite à ça ◊ Au début, elle est passée par un moment de profonde tristesse. Ensuite, c’était la folie entre beuverie et débauche, cherchant en vain à soulager son chagrin ◊ Elle a déménagé à Ayr depuis deux ans, prête à prendre un nouveau départ ◊ Elle est constamment plongée dans son travail et y consacre tout son temps.

 
NOM Halloway, sa famille habite en Australie depuis des décennies mais à l'évidence, elle a des origines britanniques. ◊  PRENOM(S) Jay, un prénom de garçon parce que ses parents ont toujours aimé faire dans l'originalité. Analeigh parce que c'est le prénom de la chanteuse favorite de sa mère. ◊ LIEU ET DATE DE NAISSANCE 12 janvier 1990 à Adélaïde, Australie ◊ AGE 25 ans ◊ OCCUPATION journaliste depuis quelques temps, constamment à la recherche du scoop parfait. ◊ STATUT célibataire pour le bien tous. ◊ ORIENTATION SEXUELLE hétérosexuelle ◊ AVATAR Behati Prinsloo. ◊ CRÉDITS avatar de castoon.
  GROUPE (à choisir)

 
TEA PARTY
 

 
 

   
 

 


 

   
(chaque réponse est à développer entre 2 et 5 lignes au maximum)

  premier baiser :  c'était lors d'une fête d'anniversaire, je devais avoir dix ans. On avait décidé de jouer à action ou vérité. Puisqu'il fallait bien embrasser quelqu'un, mon regard s'était automatiquement porté sur le petit brun aux yeux bleus à l'air un peu absent. Je ne me rappelle plus vraiment comment c'était ; ça ne m'a pas marqué plus que cela.
  première cuite :  c'était à mes quinze ans. Pour fêter l'évènement, des amis (un peu plus âgés) ont décidé de faire les choses bien comme il fallait. Résultat des courses: après seulement quelques verres, j'ai vomi ma life avant d'être raccompagnée chez moi. Mes parents, dans leur sagesse légendaire, ont dit que c'était une bonne expérience et que j’apprenais à découvrir la vie.
  première fois :  à 16 ans dans ma chambre, avec le meilleur ami de mon frère. Il me tournait autour depuis quelques temps et puisque j'étais curieuse (inexpérimentée surtout), on l'a fait. Ce fut une rude expérience.
  premier amour :  premier et dernier. Je l'ai connu à l'université. Notre relation était simple, et surtout passionnelle. Au milieu des gens, je ne voyais que nous. C'est comme dans le film bigfish ''they say when you meet the love of your life, time stops", c'est bien vrai.  
  première clope :  je ne me rappelle plus vraiment mais ça remonte à longtemps. Le goût ne m'avait pas plu au début, j'avais trouvé cela dégueulasse. Mais aujourd'hui, c'est certain que je ne pense plus la même chose.
  première désillusion :  quand mon meilleur ami de l'époque, que je connaissais depuis l'école primaire, m'a dit que je ne pourrais jamais avoir une vie normale avec Ethan et que c'était la pitié qui m'avait poussé vers lui. Je n'ai plus entendu parler de lui depuis. On croit connaître les gens mais il y aura toujours une part d'obscurité chez ceux à qui l'on tient.
  pire bêtise :  c'était quand j'avais un job à mi-temps dans un restaurant à Adelaïde. J'ai fait payé 855 dollars au lieu de 85 à des clients sans qu'ils s'en aperçoivent, les pauvres. Je m'en suis aperçue qu'une fois qu'ils étaient partis. Et manque de bol (ou peut-être heureusement), c'était des touristes. J'imagine encore la tête qu'ils ont dû faire une fois rentrés chez eux, en consultant leur compte bancaire. Heureusement pour moi, mon patron n'était pas un homme des plus honnêtes.
  endroit le plus cool où tu l'as fait :  dans une salle de cours à l'université. Risqué mais excitant. C'était pendant ma période de folie, période de tous les risques et de toutes les tentations.
  moment où t'as été le plus fier de toi-même :  lors de la remise de diplôme de mon frère. A la base j'y étais en tant que simple spectatrice ; j'étais fier de Will, il était major de sa promo. Et pourtant, lorsque les regards se sont tournés vers moi quand mon frère me mentionna dans son discours et me montra du doigt, je ne saurais décrire ce que j'ai ressenti à ce moment là. Cela peut paraître stupide. Mais savoir que j'ai été une source d'inspiration pour lui, qu'il admirait mon ambition et mon courage ... J'étais tout simplement fière que mon frère soit fier de moi.
  plus grand chagrin :  la mort d'Ethan. Je n'ai jamais rien vécu de pire jusqu'ici. Je pensais vraiment que c'était la fin, que tout mon univers se dérobait sous mes pas. Je n'avais envie de rien. Je suis passé d'une profonde tristesse à une folie inexplicable entre beuverie et débauche. Mais tout cela dans mon chagrin. J'ai cru que je n'allais jamais m'en remettre.
  plus grand moment de honte :  sans aucun doute au collège, lorsque mon père s'est proposé pour jouer le rôle d'un pirate lors de notre kermesse annuelle. Mon père est un homme extravagant mais tout de même, il y a une limite à toute chose.
 

   

   

       

  un mois de l'année : avril.
  un bouquin : L'Etranger, Camus.
  une citation : "Je ne vous dirais pas de ne pas pleurer, car toutes les larmes ne sont pas un mal." Tolkien
  un animal : le chat.
  un élément : l'eau.
  une oeuvre d'art : la leçon de piano, Matisse.
  une couleur : bleu ciel.
  un personnage historique : Baudelaire.
  un personnage de fiction : Rick Grimes.
  un film : A la recherche du bonheur.
  une chanson : Mad world, Gary Jules.
  une boisson : une limonade.
  un plat : une bonne pizza pepperoni.
  une période de l'histoire : l'égypte antique à l'époque de Moïse.
  un âge idéal : 5 ans, l'insouciance.
  un alcool : rum.
  une odeur : celle de la lessive.
 

   

   
(merci de donner au minimum 20 éléments pour chacun)

  j'aime :  la vie même si elle n’est pas toujours facile, les journées ensoleillées, mon frère, me promener sur la plage, découvrir des choses nouvelles, la tranquillité, les histoires d’amour qui finissent bien, l’insouciance des enfants, les choses simples, la caresse du vent sur ma peau, l’automne, les vendredis soirs, les fous rires, passer de bons moments avec le peu d’amis que j’ai, mon chat, la douce brise du matin, être libre de décider de ce que je veux, sentir le sable chaud sous mes pieds, voyager et découvrir le monde, prendre des risques, immortaliser tout ce que je vois avec mon appareil photo, le bruit des vagues, le silence de la nuit, mes converse, les films fantastiques, mon métier, les chocolats chauds en hiver, les gens sincères.

  je déteste :  les prises de tête, la folie et les excès de mes parents, les ragots, le regard des autres, que l’on décide à ma place, les histoires d’amour qui finissent mal, que l’on me sous estime, les machos, le luxe sous toutes ses formes, l’hypocrisie, ceux qui n’aiment pas les chats, les gens qui parlent trop, quand tu me reproches quelque chose alors que tu fais pareil, facebook , perdre les gens que j’aime, les réveils difficiles au lendemain d'une soirée trop arrosée, quand tu ris tout le temps et surtout pour rien, faire la cuisine, les gens trop sophistiqués, les bimbos, les hommes qui ont trop confiance en eux, les faux-semblant, les gens qui aiment attirer l’attention, qu’on me fasse perdre mon temps, l’ethnocentrisme, ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent, les clichés, l’ordinateur qui met cent ans à charger.
 

   

   
(les qualités et défauts sont à développer en un minimum de cinq lignes)

  5 qualités : ambitieuse – elle en veut toujours plus, et vise toujours plus loin. Elle est prête à sa sacrifier beaucoup de choses pour sa carrière, ce qu’elle a d’ailleurs déjà fait concernant sa vie sociale. Elle veut se donner tous les moyens pour atteindre ses objectifs. ouverte d’esprit – savoir prendre du recul, c’est quelque chose qu’elle s’efforce de faire constamment. Concernant les gens, leur culture, leur choix de vie ou encore même leur croyance, elle essaye d’être tolérante et de ne pas porter de jugement selon ses propres critères. indépendante – Jay tient énormément à sa liberté. Également, elle n’aime pas dépendre des gens qu’il s’agisse de ses amis ou même de sa famille. La preuve : elle ne vit plus avec ses parents depuis ses 18 ans et ne reçoit aucun financement de leur part. Pour elle, dépendre de quelqu’un, c’est lui donner le pouvoir de nous contrôler. attentionnée – c’est quelque chose que l’on ne remarque pas au premier abord car Jay est quelqu’un de très réservé. Mais lorsqu’on prend le temps de la connaître un peu mieux, c’est quelqu’un qui se préoccupe beaucoup des autres. passionnée – dans tout ce qu’elle fait, elle se donne à 200%. Son métier n’a jamais été une corvée, tout simplement parce qu’elle adore ça. Qu’il s’agisse aussi d’amour, Jay est une passionnée qui se donne sans vraiment réfléchir.
.
  5 défauts :   peu sociable  – elle est plutôt réservée. Il lui arrive même d'être quelque peu antipathique mais c'est vraiment involontaire. Elle a quelques amis mais pas beaucoup car elle n'en voit pas vraiment l'intérêt et de toute façon, elle n’est pas douée pour s’en faire. impulsive – prendre des risques, c’est bien. Mais prendre des risques sans réfléchir, ça l’est un peu moins. Souvent, Jay agit au feeling, elle y va selon sa première intuition sans vraiment se poser de questions. Parfois ça peut bien finir, d’autres fois beaucoup moins. sarcastique – le sarcasme n’est pas un défaut en soi. Mais quand on ne sait pas quand ni sur qui en faire usage, il peut vite devenir dérangeant. C’est le cas pour la jeune Halloway qui n’y va pas toujours de main morte. susceptible – elle n’emmerde pas son monde et s’efforce constamment de rester calme. Mais les remarques, que ça soit sur son physique ou sur sa façon d’être, Jay a toujours du mal à les digérer. Elle ne le montre pas vraiment (ce qui est logique d’ailleurs) mais elle n’a pas totalement confiance en elle. lunatique -  l’état d’esprit de la jeune femme n’est pas toujours facile à suivre. Il faut bien s’accrocher.


  maison de poudlard : certainement Poufsouffle, zen attitude.

  test de personnalité : observateur.

  quel animal es-tu : poulpe.

 

   

 
(réponses à développer si vous le souhaitez)

  qu'est-ce que ton entourage dit de toi : qu'un peu plus de sociabilité ne me ferait pas de mal.
  phrases ou expressions que tu dis tout le temps : "dafuq", "merde alors" et "non sans rire".
  qu'est-ce qu'on peut trouver sur ta table de nuit : mon portable, un bouquin, une bouteille d'eau. Rien de vraiment particulier.
  quel objet sauverais-tu s'il y avait un incendie chez toi : mon ordinateur et mon chat.
  de quoi as-tu le plus peur entre un serpent et le vide : le vide.
  qualités que tu aimes chez les autres : le goût du risque, l'humour, l'audace, l'ouverture d'esprit.
  tu organises un dîner entre trois célébrités de ton choix, vivantes ou mortes, tu choisis qui ? : Bob Marley, Angelina Jolie et Sean Bean.
  chose la plus stupide que tu aies jamais dite : à la copine de mon frère "Certaines filles ont plus de chance que d'autres. Regarde toi, tu es moche, mais il va quand même te fourrer !" Je devais être sous l'influence de quelque chose.
 

 

 

 


Dernière édition par Jay Halloway le Mar 20 Jan - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: JAY. perfection is a disease of a nation   Mar 20 Jan - 19:55

Code:
    <table class="fiche3" width="100%"><tr>
    <td width="80%"><gs>PRENOM ET NOM DU LIEN</gs> <pris>featuring nom de l'avatar</pris> <div class="champ" style="height:100px;overflow:auto;">[b]Description du lien.[/b]
    </div> </td><td><img class="ficheicon" src="http://i.imgur.com/kPCuq.png"/ width="100">
    </td>
    </tr>
    </table>
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: JAY. perfection is a disease of a nation   Mar 20 Jan - 19:56

plus oneeee 16
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: JAY. perfection is a disease of a nation   Mar 20 Jan - 19:56

LEGGOOO ! Allez viendez, yé né mors pas 3
Revenir en haut Aller en bas

Hot Cocoa
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hot Cocoa
Potins : 48
Atterrissage le : 01/02/2015


MessageSujet: Re: JAY. perfection is a disease of a nation   Mer 4 Fév - 22:11

Moi ? 11
Je pense qu'elles ont beaucoup de points communs au niveau de leur personnalité et (un peu moins) de leur histoire. 3
Revenir en haut Aller en bas

Coffee Cup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Coffee Cup
Potins : 145
Atterrissage le : 28/01/2015


MessageSujet: Re: JAY. perfection is a disease of a nation   Jeu 5 Fév - 10:30

Une petite place pour moi? 3 26
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: JAY. perfection is a disease of a nation   

Revenir en haut Aller en bas
 

JAY. perfection is a disease of a nation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nation Wrestling Federation [e-fed]
» FREAK'S NATION
» création ethiopian lion I Jah RasTafari
» Jah-Nation Forum RasTafari
» (RESOLU) Virus nation zoom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
always gold :: vieux grenier :: Corbeille :: fiches abandonnées-